Sport

Le monde du sport tourne le dos à la Russie

Le chef de la Russie, Vladimir Poutine, est passionné de sport. Mais avoir décidé de faire la guerre condamne son pays à être exclu de bien des compétitions.

Article écrit le 04 mars 2022 à 07h00 par Edith Alberts. Temps de lecture :
Photo (c) iStock

Poutine suspendu

Vladimir Poutine a toujours aimé montrer qu'il était très sportif. On l'a vu en train de faire du judo, de courir, de faire du hockey ou de la musculation. Le président russe est 8e dan, un des rangs les plus élevés au judo. À ce titre, il est président honoraire et ambassadeur de la Fédération internationale de judo (FIJ). Mais sa décision d'envahir l'Ukraine a fait réagir cette dernière. Elle a annoncé qu'il était suspendu, autrement dit, qu'il perdait son titre pour le moment.

 

Russes et Biélorusses privés de sport

Prévus du 26 août au 11 septembre, les Mondiaux de volley-ball devaient se tenir en Russie. Ce ne sera pas le cas. Le Grand Prix de Formule 1 de Sotchi (Russie) a été annulé, la finale de la Ligue des champions de football prévue à Saint-Pétersbourg (Russie) se tiendra au Stade de France (Paris).

Les sportifs russes et biélorusses (pays allié de la Russie dans cette guerre) sont déclarés personae non gratae au Royaume-Uni, en Norvège et en Suède. Sans oublier la décision historique de la Fifa (Fédération Internationale de Football Association) : l'exclusion de la Russie de la prochaine Coupe du monde de football.

Les sanctions tombent vraiment de toutes parts.

Personae non gratae  : qui veut dire «personne qui n'est pas la bienvenue».

Soutien des athlètes à l'Ukraine

De son côté, le Comité international olympique (CIO) recommande de bannir les Russes du sport mondial. Son président, Thomas Bach, a fait part de sa "fierté" concernant les appels à la paix de nombreux athlètes et annonce poursuivre son soutien envers l'Ukraine. Du côté russe, des sportifs connus, comme le footballeur Fedor Smolov, le cycliste Pavel Sivakov ou le nouveau numéro un du tennis mondial Daniil Medvedev, ont pris position contre la guerre et contre les décisions de Vladimir Poutine.

Bannir  : rejeter.

Des sportifs ukrainiens prennent les armes

Loin des terrains ou des rings, ils ont décidé de passer à l'action. De nombreux athlètes ont annoncé rejoindre les forces armées ukrainiennes afin de défendre leur pays. En tête d'affiche, les deux légendes de la boxe, Vitali Klitschko, actuel maire de Kiev, et son frère Wladimir. Tout comme l'ancien joueur de tennis, Sergei Stakhovsky, le champion du monde de boxe des poids lourds, Olexandr Usyk et l'ancien champion du monde de boxe des légers, Vasil Lomachenko.

Lire le JDE de la semaine
Newsletter. L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données