Sport

Wingsuit : les héros des airs

Tu connais le saut en parachute, mais le wingsuit ? Il s’agit d’un saut dans le vide avec une combinaison spéciale qui fait voler. On a voulu en savoir plus, à l’occasion du premier championnat de France.

Article écrit le 03 septembre 2021 à 07h00 par Reportage réalisé par Edith Alberts . Temps de lecture :
Les membres de l’équipe « Mama Wingsuit » sont considérés comme les meilleurs wingsuiteurs au monde.  Photo © Fédération française de parachutisme

Fais comme l’oiseau

Un wingsuit est une combinaison de vol destinée à des parachutistes. Ces derniers se retrouvent munis d’ailes et peuvent voler comme un oiseau. Après avoir sauté d’un avion, le pilote plane horizontalement à grande vitesse et effectue des acrobaties avant d’ouvrir son parachute pour atterrir au sol. « Devenir un pro du wingsuit, ça ne s’improvise pas : la moindre erreur est souvent fatale » , explique Matthieu, de l’équipe Mama Wingsuit, qui a déjà effectué plus de 800 sauts.

À plus de 200 km/h

Récemment, et malgré une météo pas super, les meilleurs compétiteurs de la discipline se sont donné rendez-vous au premier championnat de France de wingsuit à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Largués d’un avion, les wingsuiteurs se sont lancés dans 3 800 mètres de chute libre à plus de 200 km/h. Ils avaient 3 minutes pour effectuer des figures impressionnantes dans le ciel. « On sent l’air, la combinaison qui se gonfle et on devient une aile, c’est exceptionnel ! » , s’enflamme Matthieu.

Filmés dans le ciel

Évidemment, à moins d’avoir la vision de Superman, difficile de voir ce qui se passe à des kilomètres dans le ciel. Des écrans sont installés au sol pour admirer le spectacle, filmé par un wingsuiteur cameraman. C’est aussi grâce à ces vidéos que les prouesses sont notées. Le championnat de France comprend 2 épreuves : l’acrobatique, qui se pratique en équipe, et la performance, où le wingsuiteur est seul.

Pas d’improvisation

Pour devenir champion, il faut des heures d’entraînement. Les sportifs répètent leurs mouvements au sol avant chaque saut. « Une fois dans les airs, tu n’as plus le temps de réfléchir. Donc tout ce que tu peux répéter avant au sol, c’est du bonus » , précise Matthieu. Il faut être fluide dans les mouvements et exécuter parfaitement les figures imposées. À cet exercice, l’équipe Mama Wingsuit (Max Diebold, Matthieu Brossard et Jérémy Allison) a été la meilleure et décroche le titre de champion de France acrobatique.

Prouesse  : acte de courage, action remarquable.
Fluide : ici, qui se fait sans s’arrêter, de façon naturelle.

Comment pratiquer ?

Le wingsuit est un sport extrême réservé à des parachutistes expérimentés.

Il faut un minimum de 150 sauts en parachute pour débuter le wingsuit.

En France, la pratique de ce sport compte entre 500 et 1 000 adeptes. La discipline dépend de la Fédération française de parachutisme : www.ffp.asso.fr

Tu peux commencer le parachutisme à partir de 15 ans avec l’autorisation de tes parents.