Sport

L’incroyable carrière de Tony Parker

Le 6 janvier, la plateforme de vidéo Netflix a sorti “The final shot”, un documentaire sur Tony Parker. Pour l’occasion, le JDE te propose de découvrir le magnifique parcours de cette légende du basket.

Article écrit le 15 janvier 2021 à 07h00 par Marie V.. Temps de lecture :
Tony Parker. (AFP)

Le basket dans la peau

Tony Parker naît en 1982 à Bruges, en Belgique. Très jeune, il découvre le basket avec son père, un basketteur professionnel américain. Il tombe amoureux de ce sport et finit par intégrer le club de Fécamp, en Normandie. À 15 ans, il obtient la nationalité française et rejoint l’Insep (Institut national du sport), une école qui forme les meilleurs jeunes sportifs français, dont les basketteurs. Sur le terrain, il se montre très rapide et domine le jeu.

Le 23 juillet 2000, Tony Parker participe à la finale des championnats d’Europe de basket avec l’équipe de France junior. Surprise : la France gagne face à la Croatie, qui compte pourtant de très bons joueurs. À seulement 18 ans, Tony Parker décroche sa première grande victoire et montre qu’il a ce qu’il faut pour devenir un excellent basketteur.

Champion de la NBA

Après 2 ans passés au PSG-Racing France en tant que joueur pro, Tony décide de s’envoler vers les États-Unis. Il souhaite intégrer l’une des 30 équipes de la NBA (la ligue de basketball américaine). Comme son idole : Michael Jordan. Petit mais bourré de talent, il est sélectionné par l’entraîneur des Spurs de San Antonio, au poste de meneur de jeu. Moins d’un an plus tard, Tony Parker devient le plus jeune meneur titulaire de l’histoire de la NBA. Avec cette équipe, TP (son surnom, qui se prononce "ti-pi") gagne le championnat à 4 reprises. Il est aussi le premier joueur français à remporter ce titre, à tout juste 21 ans.

Jusqu’au bout

Avec l’équipe de France de basket aussi, Tony Parker brille. En 2013, les Bleus sont en demi-finale des championnats d’Europe de basket. Mais le match ne se passe pas comme prévu et l’Espagne domine à la fin de la première mi-temps. Dans les vestiaires, Tony Parker décide de prendre la parole pour motiver ses coéquipiers. Et ça marche ! L’équipe de France finit par remporter le match et quelques jours plus tard, elle devient championne d'Europe. Tony Parker est même élu meilleur marqueur de la compétition.

Une retraite bien méritée

17 ans après son arrivée chez les Spurs de San Antonio, Tony Parker décide de rejoindre les Hornets de Charlotte, une équipe dirigée par Michael Jordan. Mais les résultats sont décevants. Tony Parker décide alors de prendre sa retraite, le 10 juin 2019, à l’âge de 37 ans.
Pour remercier TP d’avoir tant fait vibrer le monde du basketball, son maillot des Spurs, le numéro 9, a été accroché au plafond de la salle de l'équipe, au Texas. Un honneur réservé aux meilleurs joueurs de l’histoire.

Meneur de jeu : au basket, le meneur de jeu est le joueur qui dirige l'attaque.

Vidéo de l’accrochage du maillot.

5 anecdotes sur Tony Parker

●     Son nom complet est William Anthony Parker II.

●     Il mesure 1,88 mètre, ce qui n’est pas très grand pour un joueur de basket aux USA.

●     Il a sorti un album de rap en 2007, intitulé "Tony Parker".

●     Depuis qu’il a pris sa retraite en 2019, il est devenu un homme d'affaires. Même s’il garde toujours un pied dans le basket, en tant que propriétaire et président de l'ASVEL, le club de basket de la ville de Villeurbanne.

●     Il est aussi le premier joueur de basket à avoir sa statue de cire au musée Grévin, à Paris.

Bande annonce de “The final shot” sur Netflix.