Sport

Théo, Malia et Matthieu : un lac, un défi

Le 10 novembre 2021, Théo Curin, nageur paralympique, Malia Metella, nageuse vice-championne olympique et Matthieu Witvoet, éco-aventurier vont traverser à la nage et sans aide le lac Titicaca (Pérou).

Article écrit le 05 novembre 2021 à 07h00 par Propos recueillis par Edith Alberts. Temps de lecture :
Malia Metella, vice-championne olympique, Théo Curin, nageur paralympique et Matthieu Witvoet, éco-aventurier. (photo N. GÖTZ Velobs)

Top départ le 10 novembre : 122 kilomètres à la nage, une eau à 10 degrés à 3 800 mètres d'altitude entre le Pérou et la Bolivie (Amérique du Sud). Le nageur Théo Curin  , qui n'a ni bras ni jambes, ne sera pas seul pour effectuer cette traversée. "C’était une de mes conditions. Ne pas faire le défi seul. Je suis quelqu’un qui adore les gens, qui aime le partage. Je ne me voyais pas partir et traverser tout seul ce lac."

Pourquoi Malia et Matthieu ?

Théo a dû un peu se creuser la tête pour trouver deux fous capables de l’accompagner. "Malia Metella, je l’avais déjà croisée de nombreuses fois au bord des bassins et lors de manifestations sportives. Je l’ai toujours trouvé très rayonnante, toujours souriante. Et puis c’est une battante, c’est une championne."

Avec l'aventurier Matthieu Witvoet, ça a été un pur hasard. Les deux se sont appelés pour participer à une conférence ensemble. "C'est quand il s'est présenté que je lui ai dit que j'avais quelque chose à lui proposer. Et il a dit oui tout de suite", raconte Théo.

Pourquoi le lac Titicaca ?

Théo n'est pas allé aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021 (Japon). Mais il était hors de question pour lui de rester dans son canapé à rien faire. Alors il a longuement réfléchi.  "J'étais d'accord pour un défi. Je voulais rester sur la natation et faire une traversée qui n'a jamais été faite. Il a fallu un peu chercher. Et quand on est tombé le lac Titicaca, ça m’a rappelé des souvenirs. J'en avais entendu parler à l’école et je trouve le nom rigolo."

Des étoiles plein les yeux

En faisant des recherches sur ce lac, Théo avait des étoiles plein les yeux. "C’est un lac qui est juste incroyable avec beaucoup d’histoire et qui est magnifique, précise le nageur. La traversée de ce lac n’a jamais été tentée en longueur. Seule une femme l'a faite en largeur il y a plusieurs années." Pour survivre à ces 8 à 10 jours, le trio sera accompagné d'un radeau (lire encadré). Et il faudra le tirer. 

SUIS leurs aventures : https://defititicaca.com/ et sur Instragram

Infographie JDE

A quoi va servir le radeau ?

Le radeau permet d’emporter les affaires des nageurs. Ils vont aussi y manger et y dormir. Le plus important pour les athlètes, c’est la nourriture et la boisson.

Pour ne pas utiliser de bouteilles en plastique, l’eau sera puisée dans le lac et « nettoyée » pour pouvoir être bue.

La nourriture sera lyophilisée (en poudre), de quoi faire 3 repas par jour durant 8 jours.

Ils emporteront des combinaisons, des bonnets, des lunettes et des habits pour se réchauffer (parka, jogging, gros pull et chaussettes, sac de couchage, etc.).

Sans oublier la trousse de secours et des petits outils, s’il y a un pépin.

Le lac Titicaca, en chiffres

Le lac Titicaca est traversé par la frontière entre la Bolivie et le Pérou (Amérique du Sud).
Il est le plus haut lac navigable du monde et se situe dans la chaîne de montagnes appelée Cordillère des Andes à environ 150 kilomètres de La Paz (capitale de la Bolivie).
Altitude : 3812 mètres
Superficie : 8562 km²
Largeur : 80 kilomètres
Longueur : 190 kilomètres
Profondeur maximale : 280 mètres
Alimenté par plus de 25 rivières, le lac abrite une quarantaine d’îles, dont certaines sont habitées. Les habitants ont gardé une manière de vivre simple. Ce sont surtout des pêcheurs et des agriculteurs.
Novembre-décembre sont les mois les plus chauds. La température moyenne est de 12 degrés (pouvant atteindre 25 degrés en journée et descendre autour de zéro la nuit).
La température de l’eau est d’environ 12 degrés en novembre-décembre.

Lire notre dossier sur Théo Curin -> ICI (payant)

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données