Sciences

Vivre avec 2 fois moins d’oxygène

Au Pérou (Amérique du Sud), dans la plus haute ville du monde, des chercheurs français étudient les effets du manque d’oxygène sur le corps.

Article écrit le 21 avril 2022 à 00h05 par Julie Tassetti. Temps de lecture :
Les chercheurs étudient comment le corps s'adapte à la très haute altitude, lorsqu'il y a 2 fois moins d'oxygène dans l'air. Photo © Expédition 5300  Photo L'Alsace  /© Expédition 5300

Perchée à 5 300 mètres d’altitude, La Rinconada est la ville la plus haute du monde. Ses 50 000 habitants respirent un air contenant 2 fois moins d’oxygène que le nôtre. Depuis 2018, une équipe de chercheurs français s’y rend chaque année afin d’étudier comment le corps s’adapte à ces conditions extrêmes. L’effet principal, c’est qu’il fabrique d’énormes quantités de globules rouges, qui transportent l’oxygène dans le sang, pour compenser le manque d’oxygène dans l’air. Le souci, c’est que le sang devient très épais et a du mal à circuler. Cela cause de nombreux problèmes de santé. Le but de l’ Expédition 5300 est aussi d’apporter des soins aux habitants. Cette année, médecins et infirmières ont examiné près de 250 personnes, qui venaient notamment pour soigner leurs yeux. Car à cette altitude, les rayons du soleil sont dangereux. Au bout d’un mois, les chercheurs doivent repartir, car leur corps ne peut pas supporter plus longtemps une telle altitude. Ils reviendront l’an prochain.

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données