Monde

Chine : la colère gronde

Les Chinois ont de plus en plus de mal à supporter les règles contre l’épidémie de Covid. Malgré la sévérité du gouvernement, les manifestations se multiplient.

Article écrit le 01 décembre 2022 à 00h16 par Julie Tassetti. Temps de lecture :
Les citoyens chinois en ont assez d’être sans cesse sous contrôle. Photo © AFP/Jade Gao
Photo DR
Photo DR

Depuis 3 ans

C’est en Chine (Asie) qu’est apparue l’épidémie de Covid-19, il y a 3 ans. Depuis, le pays le plus peuplé de la planète tente à tout prix d’empêcher le virus de contaminer des personnes sur son sol. Quitte à prendre des mesures d’enfermement très sévères. Mais la population, d’habitude très obéissante, est épuisée et commence à montrer son ras-le-bol. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes villes, malgré le risque pour les participants de se retrouver en prison.

Enfermés dans l’usine

Un exemple dans le centre du pays, à Zhengzhou, où se trouve la plus grande usine d’iPhone du monde où 200 000 personnes travaillent. La plupart sont logées sur place, dans des dortoirs. Récemment, le nombre de cas de Covid-19 au sein de l’usine a grimpé. Conséquence : tous les employés ont été obligés de rester sur place (voir le JDE du 10 novembre). La semaine dernière, des centaines de travailleurs ont protesté contre ces mesures et pour obtenir de meilleurs salaires. Ils ont même affronté les forces de police, attitude très rare dans ce pays.

Rouge ou vert ?

La vie des Chinois dépend d’un code sur leur téléphone. S’il est vert, tout va bien, mais s’il est rouge, ils sont obligés de rester à la maison. Cela peut changer d’un jour à l’autre. « La semaine dernière, j’ai reçu un texto officiel m’annonçant que l’école des enfants serait fermée pour une semaine », s’énerve, par exemple, une maman à Shanghai, la ville la plus peuplée de Chine.

Nombre record de malades

Des salariés se sont enfuis de l’usine et en conséquence, 6 millions d’habitants de Zhengzhou, soit quasiment la moitié de la population, ont dû rester chez eux et faire des tests de dépistage de la Covid. À Pékin, la capitale chinoise, le nombre de cas a également progressé. Les habitants de dizaines d’immeubles ont été confinés , des magasins, des restaurants et des écoles ont été fermés. Pourtant, même s’il atteint des records, le nombre de malades en Chine reste très faible par rapport à la population d’1,4 milliard d’habitants. C’est pourquoi de plus en plus de citoyens ne comprennent pas la sévérité du gouvernement. Celui-ci, à l’heure où ce JDE a été imprimé, n’avait eu aucune réaction.

Confiner : tenir enfermé dans un espace limité.

Lire le JDE de la semaine
Newsletter. L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données