Monde

L’été, encore plus de traversées

Ils quittent des pays très pauvres , en Afrique, en Asie et se dirigent vers l’Europe ou les États-Unis. Mais sur les mers, les traversées restent très dangereuses.

Article écrit le 04 août 2022 à 00h05 par Caroline Gaertner. Temps de lecture :
Photo Royal Bahamas Defense Force

L’été, la mer est plus calme. Mais elle n’en reste pas moins dangereuse. Les personnes qui fuient la pauvreté ou la violence dans leur pays pour rejoindre l’Europe ou les États-Unis en sont régulièrement victimes. Depuis le début de l’année, déjà plus de 34 000 migrants ont quitté la Libye ou la Tunisie, espérant arriver en Italie, même si elles n’ont pas d’autorisation pour ce voyage. C’est bien plus que ces 2 dernières années. Près de 1 000 sont mortes en se noyant dans la Méditerranée. Leurs bateaux, en mauvais état ou trop chargés, n’ont pas résisté. Ces drames arrivent aussi ailleurs sur la planète. Sur la mer des Caraïbes, 17 personnes se sont noyées et 25 ont été secourues (photo). Tous avaient quitté Haïti, l’un des pays les plus pauvres du monde, en espérant arriver aux États-Unis, pour trouver une vie meilleure.

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données