Monde

Le rêve européen de l’Ukraine

L’Ukraine souhaite rejoindre les 27 pays qui forment l’Union européenne. Elle a franchi un premier pas , mais la route sera très longue.

Article écrit le 07 juillet 2022 à 00h17 par Julie Tassetti. Temps de lecture :

Le droit d’être candidats

Le 28 février, soit 4 jours après son invasion par la Russie, l’Ukraine a annoncé sa volonté d’appartenir à la « famille européenne » en rejoignant les 27 pays réunis au sein de l’Union européenne (UE). Quatre mois plus tard, le 23 juin, l’UE a répondu « oui » à la demande de l’Ukraine et de son voisin, la Moldavie. Les 2 pays sont désormais officiellement candidats pour entrer dans l’Union européenne. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et la présidente moldave, Maia Sandu, ont tous les 2 parlé d’un « moment historique ».

L’Union face à la Russie

Cette décision est « un signal très fort » envoyé à la Russie, selon le président français Emmanuel Macron. C’est un moyen de montrer que l’Europe est forte et unie, qu’elle défend et soutient les pays envahis ou menacés d’invasion par le président russe, Vladimir Poutine.

L’Union européenne continue d’être au côté de l’Ukraine, notamment en lui envoyant des armes. Elle pourra aussi, après la guerre, aider le pays à se reconstruire. Mais avant de faire réellement partie de l’UE, l’Ukraine a un long et difficile chemin à parcourir.

15 à 20 ans

Le pays devra mettre en place de nombreux changements pour respecter toutes les règles européennes. Par exemple, il lui faudra éliminer la corruption ou encore garantir que la justice fonctionne correctement. Cela prendra beaucoup de temps, peut-être 15 à 20 ans, avant que la porte de l’UE s’ouvre pour laisser entrer l’Ukraine. D’autres pays de l’est de l’Europe sont candidats depuis longtemps.

La Macédoine du Nord, par exemple, patiente depuis 17 ans. Volodymyr Zelensky le sait, l’attente ne fait que commencer.

Corruption : action d’une personne qui utilise son pouvoir pour s’enrichir ou recevoir des avantages.

Infographie JDE

Attaques et soutien

L’armée russe poursuit son avancée et multiplie les attaques sur les villes ukrainiennes, dont Kiev, la capitale. Plusieurs bombes ont visé des lieux comme un centre commercial ou des immeubles d’habitation, faisant de nombreuses victimes civiles. Les alliés de l’Ukraine ont vivement condamné ces faits. Face à la volonté du président russe, Vladimir Poutine, de continuer coûte que coûte cette guerre, plusieurs pays ont annoncé qu’ils renforçaient leur soutien à l’Ukraine, avec des armes et de l’argent.

Civil : non militaire.

Lire le JDE de la semaine
Newsletter. L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données