Monde

Pourquoi Billie Eillish et Ariana Grande se révoltent ?

Aux Etats-Unis, le droit des femmes d'interrompre une grossesse est menacé. Beaucoup de stars ont décidé de prendre la parole, afin de les soutenir.

Article écrit le 17 mai 2022 à 07h00 par Zoé A.-J.. Temps de lecture :
Photo AFP/Bryan R. Smith

Une décision difficile

Lorsqu’une femme enceinte ne souhaite ou ne peut pas garder son bébé, elle peut interrompre sa grossesse. C’est un avortement. C’est un acte réalisé par un médecin et une décision très difficile à prendre. Certaines personnes sont contre cette pratique, qu’elles considèrent comme un crime. Selon elles, le fœtus est déjà un être humain, même s’il n’est pas encore né.

Menace aux États-Unis

Aux Etats-Unis, depuis 1973, il est permis aux femmes d’interrompre leur grossesse. Dans tout le pays, ce droit existe, même dans les États les plus conservateurs comme le Texas.
Pourtant, le 2 mai, les Américains ont découvert avec étonnement que la Cour Suprême envisage de revenir sur ce droit. Si l’annulation du droit à l’avortement est votée par les juges les plus importants du pays, alors chaque État sera libre de l’interdire ou de l’autoriser. Une vingtaine d'États ont déjà annoncé vouloir l’interdire, ce qui pourrait obliger certaines femmes à faire des milliers de kilomètres pour mettre fin à leur grossesse dans un autre Etat.

Fœtus : bébé qui se forme dans le ventre.
Conservateur : contre le changement. 


“Nous ne retournerons pas en arrière. Nous ne plierons pas”

C’est la phrase que l’on peut lire dans un texte publié dans un des plus grands journaux américains : le New York Times. Plus de 160 stars l'ont signé. Parmi elles, Billie Eillish, Ariana Grande, Dylan O’Brien, Miley Cyrus, Selena Gomez ou encore Olivia Rodrigo.

On peut y lire le hashtag #BansOffOurBodies, qui signifie : « Nos corps nous appartiennent. Si cela n’est pas le cas, nous ne pouvons pas être vraiment libres ou égaux ». Les célébrités ont aussi appelé à aller manifester. Dans les rues de New York, Los Angeles ou encore Chicago, on a pu voir samedi 14 mai des milliers de personnes protester contre l’intention de la Cour Suprême.

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données