Monde

Des animaux dans la guerre

Les animaux des zoos d‘Ukraine ne peuvent pas fuir leurs enclos. Leurs soigneurs tentent de les aider et de les protéger. Et pour de nombreux Ukrainiens qui fuient leur pays, impossible de partir sans leur animal de compagnie.

Article écrit le 17 mars 2022 à 00h15 par Caroline Gaertner. Temps de lecture :
Cette petite fille a fui sa maison en emmenant son chien. Photo AFP /L. Gouliama

Réserves de provisions

Si certains réfugiés ont pu emmener leur chien ou leur chat en fuyant leur maison, de nombreux animaux se retrouvent désormais seuls en Ukraine. Dans les refuges et les zoos, impossible pour eux de franchir les clôtures des enclos.

Depuis l’attaque de la Russie, la situation est devenue très compliquée. À Kiev, la capitale du pays, le directeur du zoo a suivi les conseils d’un autre directeur, à Haïfa en Israël. Il a fait des réserves de nourriture et de matériaux pour reconstruire les enclos en cas d’attaque.

Un éléphant qui a peur

Une partie des employés ont décidé de s’installer dans le zoo avec des membres de leur famille. Ainsi, ils peuvent veiller sur les animaux toute la journée et la nuit. Si les girafes ne semblent pas trop effrayées, ce n’est pas le cas de l’éléphant. Avec ses grandes oreilles, Horace est particulièrement sensible aux bruits forts. Alors chaque nuit, un soigneur s’installe dans l’enclos de l’éléphant de 17 ans et dort à ses côtés pour le réconforter en cas de vacarme violent. S’il se réveille et qu’il a peur, il lui donne des pommes et lui fait des caresses.

Impossible de partir

Si un refuge près de Kiev a réussi à faire évacuer 6 lions et 6 tigres vers la Pologne, cela n’est pas possible pour la majorité des animaux des zoos ukrainiens. Il faut espérer qu’ils ne seront pas bombardés, car si les animaux s’enfuient, ils ne pourront pas survivre. Il faut espérer aussi que l’on aura assez de nourriture pour nourrir tout le monde. Certains employés ont réservé une partie de leur potager pour faire pousser des salades vertes. Et puis de nombreuses associations ont envoyé des dons pour permettre aux zoos et aux refuges de tenir le coup.

Passage facilité

De nombreux Ukrainiens ont fui en emmenant leurs animaux de compagnie. Normalement, pour faire voyager un animal dans un autre pays, il faut suivre des règles strictes. Mais devant l’urgence de la situation, ces règles ont été assouplies. Car pour beaucoup de réfugiés, les animaux de compagnie représentent un soutien important. Il ne faut pas les en priver en plus de tout ce qu’ils ont déjà subi.

Lire le JDE de la semaine

L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données