Monde

Qui va aider l'Ukraine ?

Face à l'immense Russie qui vient de l'attaquer, l'Ukraine peut paraître bien petite. Mais le pays a de nombreux alliés. Comment vont-ils l'aider ?

Article écrit le 01 mars 2022 à 07h00 par Caroline Gaertner. Temps de lecture :
Photo (c) iStock

Le 24 février, le président russe Vladimir Poutine a décidé d'attaquer l'Ukraine. Sous prétexte de vouloir protéger une partie de la population qui est d'origine russe, il veut prendre le contrôle sur tout le pays.

Comme cela, il l'empêche de se rapprocher de ses ennemis : l'Europe et les États-Unis, et il agrandit son territoire pour profiter d'un accès direct à la mer Noire, qui permet d'atteindre tous les océans du monde.

Toucher au porte-monnaie

Les alliés de l'Ukraine ont tout de suite réagi. Ils n'ont pas riposté, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas mené une attaque. Ils ont pris des sanctions, des sortes de punitions. Ces mesures sont économiques, elles touchent à l'argent.
La Russie n'a plus le droit de faire du commerce comme les autres pays. Elle va perdre beaucoup d'argent.

Cela va se ressentir très vite pour la population russe et mettre le pays en difficulté. Si la monnaie des Russes, le rouble, n'a plus de valeur, tout va devenir très cher, même les produits de base, comme le pain.

Le pays aura moins de richesses, mais aussi une population fâchée, qui pourrait se retourner contre les décisions de son chef.

Envoyer des armes

Les pays alliés de l'Ukraine ne vont pas envoyer leurs soldats se battre là-bas. En revanche, ils sont en train de faire parvenir du matériel de guerre pour aider l'armée ukrainienne.

Le président de l'Ukraine a de son côté appelé tous ceux qui le souhaitent à venir combattre pour défendre son pays. Il est probable que des anciens soldats ou même des civils répondent à son appel, mais ils ne seront pas plus nombreux que la très puissante armée russe.

Civil : membre de la population qui n'est pas un soldat.

Stopper les avions

Les avions russes n'ont plus le droit de survoler de très nombreux pays. Cela rend les déplacements pour entrer ou sortir directement de la Russie impossibles par les airs.

Aider la population

Le 28 février, déjà 500 000 Ukrainiens avaient quitté le pays pour fuir la guerre. Ils vont être accueillis dans les pays d'Europe, qui sont en train de se mettre d'accord pour trouver les solutions et les recevoir au mieux.

Pour les Ukrainiens restés sur place, de l'aide est en train d'arriver. De la nourriture, des vêtements, des médicaments, qui devraient un peu réchauffer le cœur de cette population qui subit la guerre.

Qui soutient la Russie ?

Le président Poutine n'a pas beaucoup d'alliés. Autour de lui, certains pays lui sont fidèles, comme la Biélorussie. Mais c'est parce que sans l'aide de Poutine, son président n'aurait jamais été au pouvoir. Il lui doit tout et donc lui obéit.

L'autre soutien pourrait venir de la Chine. Cette grande puissance, voisine de la Russie, partage son mépris pour les États-Unis. Mais lors d'un vote devant l'Organisation des Nations unies, la Chine n'a pas voté en soutien à la Russie. Elle ne s'est pas exprimée. Impossible de savoir si son président, le très autoritaire Xi Jinping, soutient ou condamne l'action de Vladimir Poutine.

Mépris  : sentiment qui mélange le dégoût et la colère.
Organisation des Nations unies  : elle rassemble presque tous les pays du monde et sa mission est de protéger la paix.

Lire le JDE de la semaine
Newsletter. L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données