Monde

Qu’est-ce que Guantánamo ?

Située à Cuba, la prison de Guantánamo a été créée par les États-Unis il y a 20 ans. Elle est très critiquée dans le monde, car les droits humains n'y sont pas respectés.

Article écrit le 11 janvier 2022 à 07h00 par Edith Alberts. Temps de lecture :
iStock

Pour les terroristes

La prison de Guantánamo, située sur une base militaire américaine à Cuba, a été créée par le président américain George Bush, le 11 janvier 2002. Quatre mois plus tôt, le 11 septembre 2001, les États-Unis avaient subi des attaques terroristes qui ont fait plus de 3000 victimes. Les hommes soupçonnés d'être responsables de ces attentats étaient considérés comme les pires ennemis des USA. Pour ces prisonniers pas comme les autres, il fallait une prison spéciale.

De 780 à 39

Guantánamo a accueilli jusqu'à 780 détenus. La majorité d'entre eux ont depuis été libérés. Mais certains ont passé plus de 10 ans dans cette prison sans avoir été jugés. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 39, dont plusieurs ont reçu une promesse de libération. 12 sont toujours considérés comme dangereux par les autorités américaines, notamment Khalid Sheikh Mohammed, le « cerveau » des attentats du 11 septembre.

Prison de la honte

Les détenus sont privés de tout contact avec l'extérieur et leurs familles restent sans nouvelles de leurs proches, dont les conditions de vie sont très mauvaises. De nombreuses violations des droits humains ont eu lieu à Guantánamo. Les prisonniers n’ont pas eu d'avocats pour les défendre et ceux qui sont sortis ont raconté qu'ils avaient été maltraités, privés de nourriture ou de sommeil. Le président Barack Obama avait promis de fermer cette « prison de la honte », mais ne l'a pas fait. L'actuel président américain, Joe Biden, a le même souhait. Réussira-t-il à le réaliser ?

Détenu : prisonnier.
Violations des droits humains :
 actions qui privent des personnes de leurs droits.

Liberté retrouvée

Il a passé plus de 19 ans derrière les barreaux sans jamais avoir été jugé, ni condamné. A 56 ans, Abdul Latif Nasser a été libéré, le 19 juillet 2021, de la prison militaire de Guantánamo et a pu retourner au Maroc (Afrique du Nord), son pays d'origine. Les autorités américaines avaient considéré qu'il ne représentait plus de risques pour les Etats-Unis et ont validé sa libération en 2016, sous la présidence de Barack Obama. Mais, à son arrivée au pouvoir, Donald Trump a bloqué le transfert et Abdul Latif Nasser a dû rester enfermer 5 ans de plus.

Il avait été envoyé à Guantánamo en 2002 après avoir été capturé en Afghanistan, où on l'accuse d'avoir combattu avec les talibans et suivi un entraînement dans un camp terroriste. Cette première libération effectuée par le gouvernement de Joe Biden est un signe que les Etats-Unis sont décidés à vider cette prison.  

Taliban : membre de groupe armé qui vit en Afghanistan (Asie). Ces rebelles veulent imposer les règles de l’islam, la religion des musulmans, de façon très sévère. 

Un jour de septembre

New York, 11 septembre 2001 : Brandon, 12 ans, accompagne son père au World Trade Center. Un avion venu de nulle part s'écrase contre l'une des tours, semant la terreur. Séparé de son père, Brandon est pris au piège. Parviendra-t-il à s'échapper ?Afghanistan, 11 septembre 2020 : Reshmina, 12 ans, a grandi dans l'ombre de la guerre, mais elle rêve de paix. Lorsqu'une bataille éclate dans son village, elle croise un soldat américain blessé. Doit-elle l'aider ?
Deux époques. Deux enfants confrontés à l'horreur de l'Histoire.

Un jour de septembre (et tous les jours d'après), roman de Alan Gratz et Jérôme Meyer-Birsch aux éditions Milan, 13,90 € (à partir de 10 ans) - www.editionsmilan.com

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données