Monde

L’Europe dévastée par les eaux

De violentes inondations ont détruit des villes et fait de nombreuses victimes en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Autriche. Une centaine de personnes sont encore portées disparues.

Article écrit le 20 juillet 2021 à 07h00 par Marie Vancaeckenbergh. Temps de lecture :
Des inondations monstres ont touché la Wallonie (Belgique). Liège est particulièrement touchée. (Photo AFP)

Trop de pluie

D’abord, il a plu. Énormément. Selon l’Organisation météorologique mondiale, 150 millimètres d’eau sont tombés sur l’ouest de l’Allemagne les 14 et 15 juillet. Soit l’équivalent de deux mois de pluie. Un triste record lourd de conséquences. De nombreuses villes allemandes mais aussi belges, néerlandaises, luxembourgeoises et autrichiennes ont été submergées. Les cours d’eau ont débordé et ont tout détruit sur leur passage. Si rapidement que des milliers de personnes se sont retrouvées prises au piège par la montée des eaux. Les inondations ont fait près de 200 morts et des centaines de disparus.

Rechercher les disparus

L’Allemagne est la plus touchée. Elle comptabilise à elle seule près de 160 décès. Il s’agit de la plus grande catastrophe vécue par le pays ces dernières années. Au sud-ouest, le paysage est transformé. Les routes, les maisons, les écoles… englouties par la boue. Comme si la région avait été frappée par un tsunami. La priorité : rechercher les personnes disparues. Les autorités fouillent les voitures emportées par l'eau.  En Belgique aussi, il faut faire vite. Plus de 160 personnes restent introuvables.

Tout nettoyer

Les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Autriche ne comptent aucune victime. Mais les dégâts sont importants. Policiers, militaires, pompiers et habitants se mobilisent pour nettoyer les rues et les maisons. Pour le moment, de nombreuses villes sont encore privées d'électricité. Et leurs habitants contraints de vivre ailleurs. Les différents gouvernements ont promis de reconstruire au plus vite les zones dévastées.

Submergé : recouvert d’eau.
Tsunami : gigantesque vague.

La faute au réchauffement ?

La cheffe du gouvernement allemand a aussi appelé à accélérer la lutte contre le réchauffement climatique. La violence des pluies qui ont frappé le centre de l’Europe pourrait être liée à la hausse des températures que subit la planète. Si les scientifiques préfèrent rester prudents, ils pensent que les phénomènes extrêmes, tels que les tsunamis, les incendies ou les tempêtes, risquent de se produire plus souvent. Ils continuent de le répéter : il faut agir maintenant pour éviter le pire.