Monde

Urgent : débloquez le bateau géant !

« Pourquoi un bateau bloqué embête toute la planète ? »

Article écrit le 01 avril 2021 à 00h16 Temps de lecture :
AFP

Que s’est-il passé ?

Le 23 mars, un immense bateau s’est échoué en plein milieu du canal de Suez, le bloquant complètement. Il était en train de traverser ce grand couloir d’eau situé en Égypte, creusé au 19e siècle entre la mer Méditerranée et la mer rouge.
On ne sait pas encore si c’est à cause de la météo ou d’une erreur humaine, mais un navire de 400 mètres de long coincé dans un couloir d’environ 300 mètres, ce n’est pas facile à faire bouger.

Pourquoi c’est grave ?

Parce que le canal de Suez est un lieu de passage très important pour le commerce maritime mondial. Il évite de devoir faire tout le tour de l’Afrique. L’an dernier, 19 000 bateaux l’ont emprunté. En le bouchant pendant une semaine, l’Ever-Given (le nom du porte-conteneurs) a créé un sacré embouteillage de plusieurs centaines d’immenses bateaux.

C’est quoi un porte-conteneurs ?

Un porte-conteneurs, c’est un très grand bateau plat, sur lequel on charge d’immenses boîtes de métal : les conteneurs.
À l’intérieur, on peut mettre toutes sortes de marchandises : des télévisions, des meubles, du papier W.-C… Le plus souvent ces produits sont fabriqués en Asie et emmenés vers l’Europe ou l’Amérique. Parfois, les navires acheminent des animaux. Parmi ceux bloqués, 11 bateaux partis de Roumanie, transportant 130 000 moutons. L’Égypte a fait envoyer des vétérinaires et de la nourriture pour s’assurer que les animaux allaient bien.

Comment a-t-on débloqué le bateau ?

L’Ever-Given mesure 400 mètres de long et pèse plus de 220 000 tonnes. Comment le faire bouger alors qu’il est coincé dans le sable ? Les travaux ont débuté avec une simple pelleteuse, minuscule face au géant des mers. Rien n’y a fait, il est resté immobile. Il faudra une semaine et des moyens bien plus importants pour commencer à le débloquer. Durant le week-end, des bateaux appelés « dragues » ont retiré le sable sous le bateau. Puis une douzaine de remorqueurs ont tiré l’Ever-Given pour le remettre dans la bonne direction. Lundi matin, alors que nous terminions ce JDE, le propriétaire du bateau espérait reprendre la mer dans les heures suivantes, quand la marée serait remontée.

Quelles sont les conséquences de cet accident ?

L’assureur Allianz a estimé que chaque jour de blocage pourrait coûter entre 6 et 10 milliards de dollars au commerce mondial.Des pays en attente de pétrole ont dû mettre en place des rationnements. Dans tous les secteurs, il y aura du retard dans les livraisons, et donc peut-être des rayons vides dans certains magasins.

S’échouer : pour un navire, toucher le fond par accident et se retrouver bloqué.
Commerce maritime : transport des marchandises par les mers.
Rationnement : distribution de quantités limitées.