Monde

Bien grandir malgré le coronavirus

La crise du coronavirus a rendu la vie de nombreux enfants plus difficile et les a privés des droits qui leur sont garantis par des textes importants. Certains ne peuvent plus aller à l’école, ni se soigner ou manger correctement.

Article écrit le 20 novembre 2020 à 07h00 par M.V.. Temps de lecture :
La situation des enfants est très difficile dans de nombreux pays. Ici, cette jeune fille a dû fuir sa maison à cause de combats dans sa région, en Ethiopie (Afrique). Et partout, l'épidémie de Covid aggrave encore les choses.

Travailler pour survivre

L’épidémie de Covid-19 a tout chamboulé. Elle ne respecte rien, pas même les droits les plus importants des enfants. Un peu partout dans le monde, des personnes ont perdu leur travail, parce qu’elles ne pouvaient plus exercer leur métier ou que leurs entreprises ont fermé. De nombreuses familles ont basculé dans la pauvreté. Elles ne peuvent plus nourrir, ni soigner leurs enfants correctement. Pour survivre, certains sont même obligés de travailler, parfois dans des conditions très dangereuses.

Privés d’école

Pour stopper la diffusion du virus, de nombreuses écoles ont fermé sur la planète. Pour que les enfants puissent continuer d’apprendre, des solutions comme l’enseignement à distance ont été mises en place. Mais elles ne sont pas suffisantes. Dans de nombreux pays, les enfants n’ont pas accès à un ordinateur ou Internet.

Des droits pour tous, tout le temps

Si les enfants sont moins malades du coronavirus que les adultes, les conséquences de l’épidémie les touchent durement. Cet été, selon l'Unicef*,150 millions d’enfants ne pouvaient pas aller à l'école, se soigner, avoir un lieu sûr où habiter, boire et manger, se laver, à cause de la crise du coronavirus. En cette journée du 20 novembre consacrée aux droits des enfants, il est important de rappeler que garantir les droits des enfants, c'est partout, pour tous et tout le temps.

* Unicef :  organisation qui protège les enfants du monde entier

Un texte pour protéger les enfants

Mise en œuvre il y a 31 ans, la Convention internationale des droits de l’enfant, appelée CIDE, protège tous ceux qui ont moins de 18 ans. Ce texte leur reconnaît de nombreux droits. Parmi lesquels : celui d’avoir un nom, une nationalité, une éducation, mais aussi d’être nourri, soigné et protégé de toutes formes de violences. Les États qui ont signé ce texte doivent en respecter les règles. Mais à cause du coronavirus, trop d’enfants ne sont plus protégés.

Découvre les promesses que les adultes ont faites aux enfants avec l'Unicef

Lire le JDE de la semaine