France

Profiter du vent qui souffle en mer

La France veut multiplier les éoliennes en mer afin de produire beaucoup plus d’électricité grâce au vent. Mais cela ne plaît pas à tout le monde.

Article écrit le 29 septembre 2022 à 00h05 par Julie Tassetti. Temps de lecture :
Photo © Parc éolien en mer de Saint-Nazaire

Le 22 septembre, des éoliennes installées au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ont tourné pour la première fois. Il y en a 80, situées à environ 15 kilomètres des côtes. Ces grandes hélices fixées sur des mâts de 180 mètres de haut utilisent la force du vent pour produire de l’électricité. Assez pour alimenter 700 000 maisons. La France veut développer cette source d’énergie non polluante et rattraper le retard pris sur ses voisins. Objectif annoncé par le président de la République : 50 nouvelles installations d’ici à 2050. Certaines sont déjà en construction.

Mais les éoliennes en mer ne font pas que des heureux. Les habitants les accusent d’abîmer le paysage et des associations de protection de la nature dénoncent les risques pour la vie sous-marine et les oiseaux, ceux-ci pouvant se coincer dans les hélices. Quant aux pêcheurs, ils craignent que ces installations ne fassent fuir les poissons.

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données