Culture

Et si on les laissait jouer tranquilles ?

Article écrit le 12 mai 2022 à 00h10 par Caroline Gaertner. Temps de lecture :
Xiaomeng «VKLiooon» Li. Photo © Twitter

L’an dernier, une étude révélait que 6 joueuses en ligne sur 10 cachaient qu’elles étaient des filles pour qu’on ne les embête pas. Ces passionnées de jeux vidéo subissent des moqueries, des insultes et même des menaces quand elles jouent avec d’autres amateurs en ligne. Alors elles prennent des noms de garçons ou utilisent un programme qui déforme leur voix pour qu’elle soit plus grave. Pourtant, il y a autant de filles que de garçons qui jouent aux jeux vidéo sur la planète. Perdre un combat ou une course dans un jeu vidéo n’a rien à voir avec le fait d’être une fille ou un garçon. C’est une question d’entraînement. Et certains devraient sérieusement s’entraîner à être un peu moins bêtes !

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données