France

Reconfiner ou ne pas reconfiner ?

En France comme dans de nombreux pays d'Europe, le nombre de malades du Covid augmente rapidement. Il faut freiner le virus avant que les hôpitaux ne soient débordés. Mais comment faire sans causer trop de dégâts ?

Article écrit le 27 octobre 2020 à 07h00 par MV. Temps de lecture :
Il faut freiner le virus, pour que les hôpitaux ne soient pas débordés. (Photo AFP)

Trop de malades, trop vite

Samedi 24 octobre, en France, on a compté 52 000 malades du Covid-19 de plus en une seule journée. Leur nombre augmente de plus en plus vite. Et de plus en plus de personnes entrent à l'hôpital car elles ont besoin de soins. La priorité, c'est d'éviter qu'il n'y ait plus de place dans les hôpitaux.

Comme plusieurs autres pays en Europe, la France affronte donc la deuxième vague de coronavirus. Cette image montre la hausse du nombre des malades alors qu'il avait baissé cet été.

Pour tenter de freiner cette vague, le gouvernement français a pris des mesures. Il a imposé à 54 départements un couvre-feu qui interdit la population de sortir entre 21h et 6h du matin. En Espagne et en Slovaquie, le couvre-feu est aussi un outil de lutte contre le coronavirus. Les nuits se passent à la maison pour les habitants de ces deux pays, depuis lundi 26 octobre.

Reconfiner ?

L'Irlande et le Pays de Galles (une région du Royaume-Uni) ont choisi de revenir au confinement. Les habitants ne peuvent plus sortir comme ils le souhaitent et de nombreux commerces sont obligés de fermer. Un peu comme en France, au printemps dernier.

Le gouvernement français n’exclut pas de “reconfiner”, c’est-à-dire de mettre en place un nouveau confinement. Mais il préfèrerait l'éviter. Il veut que les élèves continuent d’aller à l’école pour ne pas prendre de retard dans leur apprentissage. Il ne veut pas fermer les entreprises qui ont besoin de fonctionner pour gagner de l’argent.
Pour le moment, il procède donc par étapes. Il a choisi de fermer certains endroits comme les piscines ou les salles de sports, et d’inviter les adultes à télétravailler depuis leur domicile.

Quelles autres solutions ?

Plusieurs médecins recommandent d’appliquer le couvre-feu partout en France, le soir comme le week-end. Les Français n’auraient alors plus le droit de sortir de chez eux, toute la journée le samedi et le dimanche et le soir du lundi au vendredi. Et ce, pendant 10 ou 15 jours, le temps de voir si la situation s’améliore.

Une autre solution consiste à confiner les habitants d’un quartier, d’une ville, d’un département ou d’une région plutôt que tout le pays. Au Portugal, seules les personnes qui vivent dans les villes de Felgueiras, Lousada et Paços de Ferreira sont confinées. Elles ont le droit de sortir uniquement pour se rendre sur leur lieu de travail, se soigner ou faire des courses alors que le reste du pays a un peu plus de liberté.

Pas de vaccin miracle

La recherche d’un vaccin contre le coronavirus occupe les scientifiques du monde entier. Aujourd’hui, 44 vaccins sont testés directement sur l'homme et 10 sont sur le point d’être validés. Les Émirats Arabes Unis, la Russie ou encore la Chine vaccinent déjà de nombreuses personnes dans leur pays. Mais ils n’ont pas attendu les résultats définitifs qui permettent de savoir si un vaccin est efficace et sans danger.

Même si un vaccin est annoncé pour la fin de l'année, et qu'il marche, la situation ne changera pas d'un jour à l'autre. Il faudra plusieurs mois, voire plusieurs années pour que le Covid-19 ne soit plus qu'un mauvais souvenir.

Valider : ici, donner son accord pour le vendre.

Lire le JDE de la semaine