France

Pourquoi tuer un professeur ?

Un professeur d’histoire-géographie a été tué de façon très violente. Son assassin lui reprochait d’avoir montré des dessins se moquant de la religion.

Article écrit le 18 octobre 2020 à 19h06 par Caroline gaertner. Temps de lecture :
Devant le collège, des messages d'hommage au professeur tué.

Dessins qui se moquent

Samuel Paty, 47 ans, était professeur d’histoire-géographie au collège du Bois-d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, à une heure au nord de Paris. Début octobre, il organise dans l’une de ses classes une discussion autour de la liberté d’expression. Pour expliquer qu’en France, on a le droit de se moquer de beaucoup de choses, dont la religion, il montre des caricatures, des dessins faits pour exagérer et se moquer. Elles représentent le guide des musulmans, le prophète Mahomet.

Plusieurs attaques

Ces dessins ont déjà été à l’origine de plusieurs attentats en France, comme l’attaque contre le journal Charlie Hebdo en janvier 2015. Les auteurs de ces attentats sont des personnes qui ont une vision très dure de l’islam, la religion des musulmans. Ils estiment que ces caricatures sont une provocation très grave qui n’appelle qu’une réponse : la mort. En montrant simplement les dessins, Samuel Paty est devenu une cible. Vendredi 16 octobre, il a été suivi à la sortie du collège. Son assassin l’a tué très brutalement. Ce garçon de 18 ans, originaire de Tchétchénie, une région située entre l’Europe et l’Asie, a ensuite été abattu par des policiers.

Hommages

La mort de ce professeur a choqué la France entière. Une enquête a débuté pour comprendre comment on en est arrivé à un drame aussi terrible. Plusieurs personnes ont été arrêtées par la police.

Des milliers de Français se sont rassemblés dans tout le pays pour saluer la mémoire du professeur. Mais aussi pour dire que la violence ne pourra jamais empêcher les gens de penser librement ou de se moquer. Que l’école restera un lieu où l’on peut discuter de tous les sujets.

 

Libre de tout dire

La liberté d’expression est un droit inscrit dans la Déclararation des droits de l’homme et du citoyen. Chacun est libre de dire ses idées, même si elles déplaisent. C’est une liberté précieuse, que beaucoup de personnes sur Terre n’ont pas. Mais elle ne signifie pas que l’on peut tout dire. La loi punit ceux qui disent des injures ou tiennent des propos de haine, pour faire du mal aux autres.

Lire le JDE de la semaine