France

"Je leur ai expliqué que j'étais une fille"

Lilie, 8 ans, est née dans un corps de garçon. Mais depuis toujours, elle sait qu'elle est une fille. Elle ne l'a pas choisi, c'est ainsi. Elle te raconte son histoire.

Article écrit le 14 octobre 2020 à 10h00 par Caroline Gaertner. Temps de lecture :
DR

Pas le bon prénom

 Pas facile, la rentrée des classes pour Lilie, 8 ans. Sur la liste d’appel, c’est son ancien nom qui est écrit. Un prénom de garçon. Et c’est celui que la maîtresse utilise pour lui parler. Mais Lilie a décidé d’en changer. Parce qu’elle est une fille. Et ça, elle le sait depuis longtemps. Pourtant, le faire comprendre aux autres, c’est compliqué.

Quand elle est née, le médecin a dit à sa maman : « C’est un garçon » , parce que Lilie avait un pénis, l’organe sexuel masculin. Mais se sentir fille ou garçon, ça ne tient pas uniquement au fait d’avoir un pénis ou une vulve, l’organe féminin. Ce qu’on pense ou ce que l’on ressent est au moins aussi important.

Blocage

 Mais quand les gens pensent que l’on est un garçon et qu’à l’intérieur, on sait qu’on est une fille, ou l’inverse, les choses sont bien plus difficiles à faire comprendre.

Lilie, elle, ressent très tôt qu’elle est née dans un corps de garçon, mais qu’elle veut être une fille. Déjà, au CP, « j’allais à l’école avec un legging que ma grande sœur m’avait donné. J’avais des vêtements androgynes, un peu garçon, un peu fille. Je me sentais fille, raconte Lilie. Malgré les moqueries, je voulais mettre ces vêtements. J’ai voulu en parler à mes parents, mais j’ai eu un blocage. »

Il faudra du temps pour que Lilie se confie. Elle se sent mal, a des pensées très sombres. Ses parents ne comprennent pas pourquoi elle est si triste.

Finalement, l’été dernier, elle trouve le courage de dire à son meilleur copain : « Moi, je suis une fille. » Il lui répond : « D’accord. »  En fait, ce qui l’inquiète, c’est que Lilie ne veuille plus jouer aux camions. Pas de souci, Lilie adore toujours ça !

Baguette magique

 Si elle avait une baguette magique, Lilie sait ce qu’elle changerait : « Mes cheveux, mon prénom et mon pénis. »

En attendant, elle s’est fait percer les oreilles et elle a fait une demande pour que son nouveau prénom soit celui qui figure sur ses papiers. « Ça va être un peu mieux quand ce sera fait » , confie Lilie, qui veut juste vivre sa vie de petite fille.

Sombres  : ici, des pensées très tristes.

Mes copains m’ont demandé : « Mais alors, tu es une fille ou un garçon ? »
Je leur ai expliqué que j’étais née dans un corps de petit garçon, mais que je voulais être une fille.

Lilie, 8 ans

Photo iStock
Photo iStock

Des mots pour comprendre

✪  TRANSGENRE : une personne transgenre est une personne qui ne se sent pas bien avec le genre (garçon ou fille) qui lui a été donné à la naissance.

✪  CISGENRE : personne qui est en accord avec le genre qu’on lui a donné à la naissance.

Laure a 10 ans, elle est un garçon manqué. Elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle s'appelle Michael. Son secret sera-t-il révélé ? "Tomboy", un film de C. Sciamma

Lire le JDE de la semaine