Culture

Le pantalon dans tous ses états

On ne sait pas si elle est utile, mais elle existe : la Journée internationale sans pantalon a lieu le 13 janvier. De nombreuses personnes y participent, dans une soixantaine de villes à travers le monde.

Article écrit le 12 janvier 2022 à 07h00 par Edith Alberts. Temps de lecture :
En 2020 à New York (USA), des participants à la Journée internationale sans pantalon dans le métro. Photo iStock/Ryan Rahman

Où est né le pantalon ?

Le plus vieux pantalon du monde a été retrouvé en Chine. Il date de 3 000 ans. Ce vêtement a d’abord été conçu pour pouvoir monter longtemps à cheval. Peu à peu, les guerriers du monde entier se mettent à cette mode. Puis, au 17e siècle, ce sont les marins anglais qui portent le pantalon. En France, durant la Révolution de 1789, les sans-culottes aussi l’adoptent. Leur nom vient du fait qu’ils ne pouvaient pas s’offrir la très chic culotte des riches, qui s’arrêtait au genou et se portait avec des bas.

Longtemps interdit aux femmes

Au 19e siècle, le pantalon prend la forme qu’on lui connaît aujourd’hui et est réservé aux hommes. Les femmes qui en portent risquent une amende. Peu à peu, certaines sportives osent en mettre. Puis des actrices de cinéma. Après la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), le pantalon féminin est accepté pour faire du jardinage ou des loisirs. Dans les années 1960, le couturier Yves Saint-Laurent invente le smoking (ou costume) pour les femmes.

Combien de pantalons dans nos armoires ?

Désormais, selon une étude, une personne possède en moyenne 10 pantalons. Surtout des jeans. Ce type de pantalon a été créé pour les chercheurs d’or de Californie (États-Unis) à la fin du 19e siècle. Puis le jean a été adopté par les agriculteurs et les ouvriers. Cette toile bleue très résistante a finalement conquis la planète.

Déclencher des sourires

La Journée mondiale sans pantalon est célébrée le 13 janvier. Ce jour-là, les participants circulent en caleçon, en slip ou en shorty. Comme si c’était normal de ne pas porter de pantalon, de jupe ou de short… L’objectif n’est pas de choquer, mais de se sentir libre et de s’amuser de la réaction des gens qui ne connaissent pas encore l’événement.

Lequel te convient le mieux ?

Lire le JDE de la semaine
L’info simplement, pour vous et vos enfants

Inscrivez-vous sur la newsletter du Journal des Enfants. Chaque semaine, grâce au JDE, recevez les clés de l’info pour accompagner vos enfants.

Désinscription à tout moment. Protection des données