Culture

Les filles savent aussi mixer

Anne est DJ. Il y a deux mois, elle a créé “Tu mixes bien...pour une fille”, un compte Instagram qui dénonce les critiques que subissent les femmes DJ, juste parce qu’elles sont des femmes.

Article écrit le 03 mars 2021 à 07h00 par Propos recueillis par Marie Vancaeckenbergh . Temps de lecture :

C’est quoi ? Un DJ

DJ, ce sont les initiales de disc jockey. On le prononce dijay. Le DJ, c’est un animateur qui sélectionne, diffuse et mixe de la musique. Il travaille dans des discothèques, à la radio, dans des spectacles.

Mixer : enchaîner des morceaux de musique sans qu’il y ait d’interruption.

 

Comment est né ce compte Instagram ?

Je fais partie d’un groupe féminin de DJ depuis 2 ans. Avec les filles du groupe, on a entendu beaucoup de remarques sexistes. On a senti qu’on ne nous respectait pas parce qu’on était des femmes. Ce n’est pas juste.

Quelles critiques vous a-t-on faites ?

Les femmes DJ travaillent dur pour proposer au public de bonnes soirées. Mais elles entendent souvent que si ça plaît, c’est parce que ce sont des femmes, que ce n’est pas grâce à leur talent. Avec deux autres femmes DJ et une musicienne, on a décidé de publier ces remarques pour les dénoncer.

Vous recevez beaucoup de témoignages ?

On en a reçu environ 200 depuis janvier. Certains viennent de DJ très connues. D’autres viennent de DJ amatrices. On se rend compte que, peu importe l’expérience, les femmes DJ sont toujours rabaissées. Celui qui m’a le plus marqué est celui-ci : “Une fois, un homme est venu me demander qui était le DJ. J’étais derrière les platines en train de mixer”. C’est dingue. On dirait une blague tant la question paraît bête.

Pourquoi les filles qui mixent ne sont pas prises au sérieux ?

Je pense que c’est dû à un manque de femmes dans la musique électro. C’est un monde où il y a énormément d’hommes. Quand ils voient une fille, ils ne la pensent pas capables de faire comme eux. Ils préfèrent peut-être rester entre eux, ou ont peur que les femmes leur volent la vedette. Alors qu’il y a de la place pour tout le monde !

Pourtant, il y a des DJ très connues qui sont des filles…

Il y a quelques femmes DJ qui sont très connues comme Amélie Lens, Nina Kraviz ou Charlotte De Witte. C’est très peu. Pour comparer, je pense que beaucoup de personnes seraient capables de citer une dizaine d’hommes DJ. Ça ne veut pas dire que les femmes DJ n’ont pas de talent, loin de là. C’est juste plus dur pour elles de se faire connaître.

Quelles qualités faut-il pour être un bon DJ ?

Il faut être à l’écoute, faire attention à son public. Si tu mets une musique et que tu vois que les gens ne dansent pas, il faut changer de style, s’adapter. Il faut savoir bouleverser ce qu’on avait prévu. Évidemment, une fille en est tout à fait capable !

Sexiste : ici, qui rabaisse les femmes.
Amatrice : personne qui pratique une activité sans en faire son métier.