Tous les articles

Turin dévoile le mysterieux Saint Suaire

1809saint suraire de Turin
Publié le : 12/04/10 à 11:04
Vues : 3128 fois
Recommandé : 45 fois

Plusieurs millions de visiteurs sont attendus jusqu'au 23 mai dans la Cathédrale de Turin pour l'exposition du Saint Suaire, un linceul [drap qui recouvre le mort] qui aurait enveloppé le corps du Christ au moment de sa mise au tombeau.

Le Saint Suaire est présenté au public pour la première fois depuis dix ans dans la cathédrale de Turin. Pour accéder à cette exposition gratuite et ouverte à tous, il est obligatoire de réserver. Compte tenu du nombre de pèlerins souhaitant jeter un oeil sur le Saint Suaire, la visite est chronométrée. C'est un parcours explicatif aménagé qui mène les visiteurs voir le linceul. Celui-ci est présenté dans une caisse vitrée contenant un gaz pour mieux le conserver. Le pape Benoît XVI se rendra à Turin le dimanche 2 mai pour vénérer le Saint-Suaire.
Le Saint Suaire de Turin est un linceul qui aurait enveloppé le corps du Christ au moment de sa mise au tombeau. C'est une longue bande de tissu de 4m35 de long sur 1m09 de large. Le suaire présente une double image fixée dans les fils du tissu. On y voit l'image d'un homme nu, avec des cheveux long et une barbe, saisie de face et de dos. Ses traits s'apparentent à ceux du Christ tels qu'on les imagine. On y voit également des tâches de sang à différents endroits du corps.
Des examens ont permis de déterminer que le corps a subi de nombreux coups et blessures. "L'examen des blessures et des tâches de sang du suaire nous permet d'affirmer, sans aucun doute possible, que nous avons affaire au cadavre d'un homme qui fut fouetté, blessé à la tête par un instrument pointu et cloué à ses extrémités avant de mourir", explique le directeur l'institut médico-légal de Turin.
Rarement un objet religieux aura déclenché autant de débats. L'authenticité du Saint Suaire n'a jamais été prouvée. Certains y voient le visage du Christ et croient qu'il s'agit du linceul cité par les Evangiles, qui a servi à envelopper le corps de Jésus dans le tombeau. D'autres sont persuadés que c'est un faux qui date du Moyen Âge.
"On ne sait pas comment s'est formée cette image sur le linceul. Même si on nous donne tout l'argent du monde pour essayer d'en refaire un identique, nous n'y arriverons pas", explique un scientifique.
Le mystère plane donc toujours sur les origines de ce que les croyants appellent le Saint Suaire.

Tags : Actualités | 

Article précédentRetourArticle suivant
Sois le premier à commenter cet article !
_